Population de la Loire-Atlantique par génération

Une génération rassemble les personnes ayant vécu les mêmes évènements historiques. L’étalement dans le temps caractérisant chaque génération varie légèrement selon les critères retenus par les chercheurs. Le début et la fin d’une génération peuvent être différents. Pour le graphique de la population 2018 de la Loire-Atlantique, la théorie générationnelle de Strauss et Howe* a été retenue. Il s’agit de la théorie la plus couramment utilisée dans le monde occidental.

* William Strauss et Neil Howe, scientifiques américains ont créé la théorie des générations avec chacune une identité propre, une nouvelle génération apparaîtrait tous les 20 à 25 ans.

La population se répartit sur 7 générations :

- la génération dite grandiose : les personnes nées avant 1925 qui ont combattu pendant la seconde guerre mondiale (moins de 1 % de la population départementale) ;

- la génération dite silencieuse, 1925 à 1942, représente les personnes qui ont travaillé durement et n’ayant pas été revendicatives (8% de la population départementale) ;

- la génération des baby-boomers, 1943 à 1960 : cette génération se caractérise par une augmentation du taux de natalité (18% de la population départementale) ;

- la génération X, 1961 à 1981 : génération ayant été touchée par les mutations économiques et sociales (27% de la population départementale) ;

- la génération Y (ou milléniaux), 1982 à 1996 : génération ayant une maîtrise intuitive de l’informatique (18% de la population départementale) ;

- la génération Z (ou zoomers), 1997 à 2010 : génération née avec le numérique (18% de la population départementale) ;

- la génération Alpha, à partir de 2011 : première génération à n’avoir connu que le 21ème siècle, génération née dans le numérique (10 % de la population départementale).

Actualisé le 13/09/2021

Mots clés

Voir aussi