Article : Le vignoble a reculé de 15 % en 10 ans (juillet 2012)

Source : Olivier Chupin (Département-service observation)
Actualisé le : 10/10/2018

En dix années, sous l’effet conjugué de la crise du muscadet, des différentes campagnes d’arrachage et de la pression urbaine, le vignoble nantais a vu 3 444 ha de terres disparaître, soit 19 % des surfaces qu’il occupait en 1999. Au cours de cette période, 911 ha de vignes nouvelles sont toutefois apparus. La diminution nette de surfaces pour les espaces viticoles s’élève donc à 2 533 ha.

Article paru dans la revue Place publique en juillet 2012.

Le vignoble a reculé de 15% en 10 ans (article Place publique, juillet 2012)