Article : Une meilleure maîtrise de l'étalement urbain ? (mars 2014)

Source : Hugues Archambeaud (Département-direction prospective), Marie Renac (Département-service observation)
Actualisé le : 08/10/2018

L’artificialisation des sols se poursuit partout en Loire-Atlantique. Des espaces se transforment sur tout le territoire départemental et perdent leur état agricole, forestier ou naturel. Entre 2009 et 2012, elle a progressé de 2 179 ha upplémentaires, soit à peu près l’équivalent de la superficie d’une commune telle que Haute-Goulaine ou Saint-Brévin les Pins. Les territoires artificialisés représentent ainsi 13,5 % du territoire de la Loire-Atlantique en 2012, contre 11,5 % en 1999.

Publié dans Place publique # 44 de mars 2014

Maîtrise de l'étalement urbain